Biographie

Peintre et dessinateur,  diplômé de l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Rio de Janeiro (Brésil) en 1977, Fernando Barata est installé à Paris depuis 1982 où il vit et travaille. Dès 1974, il participe au XXVe Salon National d'Art Moderne à Rio de Janeiro, puis, en 1976, à la Biennale Nationale de São Paulo. En 1984, il obtient une Mention Spéciale du Jury à la Première Biennale de La Havane et participe l’année suivante à la XVIIe Biennale Internationale de São Paulo.
Depuis les années 80, Fernando Barata expose à la fois individuellement et collectivement surtout en France, en Belgique et au Luxembourg.
En 1990, il réalise, une fresque murale à Douai pour l'Agence de l'Eau Artois Picardie, dans le cadre du 1%. Sélectionné pour le prix Fortabat (Maison de l'Amérique Latine à Paris), son travail est également primé lors du Grand Prix International d'Art Contemporain Michelin en 1998.
Entre 2009 et 2015, Barata  réalise de nombreux voyages en France qui aboutiront à une série d'aquarelles et dessins dans les lieux et sur les pas des artistes modernes et impressionnistes : Biarritz, Bordeaux, Nice, Marseille, Cassis, Nîmes, Vallauris, Saint-Paul de Vence, Avignon, Aix-en-Provence et Albi entre autres.
Une sélection de ces aquarelles sera exposée à la Galerie Covart au Luxembourg en 2010 et à l'Atelier 21 des Arts à Meudon en 2014.
 
 
 
Atelier de Meudon, 2016
 
En parallèle à ces voyages en France, Barata continue son exploration du monde : Tunisie, Crète, Ile de la Réunion, Mexique, République Dominicaine et des villes comme  Lisbonne, Dubrovnik, New York ou Prague.
En faisant du voyage une oeuvre, ces déplacements ont renouvelé le regard que l'artiste porte sur l'Autre. Avec ce changement d'approche, c'est la manière même dont Barata se nourrit du voyage qui se modifie: élargissement de l'iconographie, renouvellement des motifs formels et chromatiques et la découverte de nouveaux processus de création.
En 2014, son périple en Inde ouvre une nouvelle phase de création, fermant ainsi la parenthèse du nomadisme. Il commence la réalisation d'une série d'œuvres sur sacs de jute qui sera exposée en 2016 à la Galerie Marie Laure de l'Ecotais à Paris. Deux de ces œuvres  ont été incorporés récemment à la Collection de l'Ambassade du Brésil en France.